fbpx
Manger sainement Biologique

Les premières pommes génétiquement modifiées pourraient être vendues au Canada

Box of red apples

Cette année, les premières pommes génétiquement modifiées (GM) pourraient être vendues au Canada, mais uniquement sous forme de tranches.

Les consommateurs canadiens et américains ne trouveront pas encore de pommes GM entières dans la section des fruits et légumes des épiceries. Cependant, il y a de nombreuses façons dont les tranches de pommes GM pourraient apparaître dans nos assiettes.

La pomme Arctic est génétiquement modifiée pour ne pas brunir, de sorte que lorsqu’elle est coupée ou meurtrie, sa chair ne brunit pas. L’entreprise Okanagan Specialty Fruits affirme que ses tranches de pommes GM durent presque une semaine de plus que les pommes prétranchées non GM, leur durée de conservation étant d’environ 28 jours.

À l’heure actuelle, la plupart des tranches de pommes GM sont vendues aux États-Unis, mais une partie pourrait atteindre le Canada cette année. Cependant, comme il n’y a pas d’étiquetage obligatoire des aliments GM, les Canadiens pourraient acheter ces tranches de pommes GM sans le savoir.

Plus de 80 % des Canadiens veulent seulement savoir où se trouvent les aliments GM sur les étagères [1]. Si vous voulez éviter de manger des pommes GM, voici de l’information pour vous aider.

Comment éviter de manger des pommes GM

Les pommes GM ne sont vendues que sous forme de tranches et non de pommes entières.

Dans les sacs de collation : Les pommes GM sont vendues aux États-Unis dans de petits sachets de pommes en tranches ou de croustilles de pommes séchées. Vous pouvez repérer ces sachets en recherchant le logo de l’entreprise, « Arctic ». Les sachets pourraient commencer à apparaître dans les dépanneurs ou les épiceries au Canada

Artic brand apple packages

Dans les aliments préparés : Les tranches de pommes GM sont également vendues en gros sacs de pommes prétranchées pour le secteur de la restauration aux États-Unis et au Canada. Cela signifie que des tranches de pommes GM peuvent être utilisées par n’importe quel restaurant, service traiteur ou épicerie au Canada qui achète des sacs de pommes prétranchées pour les intégrer dans ses produits. Les tranches de pommes GM peuvent se retrouver dans les repas servis dans les cafétérias universitaires et les hôtels, les services traiteurs, les hôpitaux et les prisons, au restaurant, ou encore être incorporées dans des salades et des plateaux de fruits prêts à manger vendus dans nos épiceries.

Conseils pour éviter les pommes GM

Le premier conseil est de poser la question au directeur de votre restaurant ou au gérant de votre magasin, ou d’éviter les pommes prétranchées.

  • N’achetez pas de plateaux de fruits ou d’autres aliments préparés contenant des pommes tranchées, ou demandez à votre magasin ou à votre traiteur si les pommes tranchées ont été coupées sur place ou si elles proviennent d’un sac de pommes prétranchées.
  • Évitez les pommes tranchées dans les restaurants ou dans les produits alimentaires tels que les tartes aux pommes, qui pourraient avoir été faites à partir de sacs de pommes prétranchées.
  • Vérifiez si les sacs de pommes tranchées ou séchées portent le logo de l’entreprise, « Arctic », qui indique que les pommes sont génétiquement modifiées.
  • N’achetez que des produits à base de pommes qui sont certifiés biologiques ou qui portent l’écoétiquette « Projet sans OGM vérifié ».

Dans le doute, achetez toujours des pommes certifiées biologiques et des produits à base de pommes biologiques : les agriculteurs biologiques n’utilisent pas de semences génétiquement modifiées (ni de pesticides synthétiques).

Historique des pommes GM

Plus tôt cette année, l’entreprise de pommes GM Okanagan Specialty Fruits a déclaré au Réseau canadien d’action sur les biotechnologies qu’une petite quantité de pommes GM prétranchées avait été vendue au Canada par un établissement de restauration (qui n’a pas encore été nommé) [1]. Pour le moment, la société affirme qu’elle « concentre ses activités strictement sur les pommes prétranchées »[2]. Le président de l’entreprise a déclaré : « Je ne sais pas si nous verrons un jour les pommes entières dans les rayons des fruits et légumes ».

Okanagan Specialty Fruits a obtenu l’approbation de ses pommes Golden Delicious et Granny Smith génétiquement modifiées qui ne brunissent pas au Canada et aux États-Unis en 2015, et celle de ses pommes Fuji génétiquement modifiées en 2018. Les tranches de pommes GM ont été vendues pour la première fois aux États-Unis en 2017 et la première petite quantité est arrivée sur le marché canadien peu après la récolte d’automne de 2019.

Il n’y a pas encore de vergers de pommiers génétiquement modifiés au Canada et il faut de nombreuses années pour établir des vergers de nouveaux arbres. Toutes les pommes GM sont actuellement récoltées à Washington, aux États-Unis, et la quantité de pommes GM en production est encore très limitée.

Peu de fruits et légumes GM au Canada

Il n’y a en fait que quelques fruits et légumes entiers sur le marché qui sont génétiquement modifiés [3]. Cela signifie que le rayon des fruits et légumes de votre épicerie est en grande partie exempt d’aliments génétiquement modifiés.

Fruits GM : La papaye GM cultivée à Hawaï est le seul autre fruit GM sur le marché et c’est le seul fruit GM dans le rayon des fruits et légumes actuellement.

Légumes GM : Il y a un peu de maïs sucré GM sur le marché (en épi), mais les pommes de terre GM qui sont maintenant vendues aux États-Unis ne le sont pas encore au Canada.

Modification génétique inutile

Avons-nous seulement besoin d’une pomme qui ne brunit pas? Il existe en fait de nombreuses variétés de pommes qui brunissent naturellement lentement. Cela signifie également que si vous coupez votre pomme et qu’elle ne brunit pas, il ne faut pas automatiquement en déduire que votre pomme est génétiquement modifiée.

L’entreprise de pommes GM fait la promotion de la pomme qui ne brunit pas comme moyen de réduire les déchets alimentaires, parce que beaucoup de gens ne mangent pas une pomme entière en une seule fois. Cependant, il existe de nombreuses autres solutions à ce problème, notamment la culture de petites pommes pour la consommation.

En outre, les entreprises et les consommateurs disposent déjà de techniques non génétiquement modifiées pour ralentir le brunissement après la coupe des pommes : les entreprises utilisent de l’acide ascorbique (vitamine C) et les consommateurs à la maison, du jus de citron.

Plus important encore, le brunissement est une information importante pour les consommateurs quant à la fraîcheur de la pomme.

Pour plus de renseignements et de mises à jour, consulter le https://rcab.ca/ogm/produits/sur-le-marche/pomme/ ou le https://rcab.ca/ogm/produits/


Références

  1. Courriel d’Okanagan Speciality Fruits au Réseau canadien d’action sur les biotechnologies, 17 juillet 2020.
  2. Chris Crawford. (2020). Apple and pear trends. Tiré de https://www.supermarketperimeter.com/articles/5184-apples-and-pears-trends
  3. Réseau canadien d’action sur les biotechnologies. Produits OGM. Tiré de https://rcab.ca/ogm/produits/

Dans cet article : #biologique

Lucy Sharratt works in Halifax as the Coordinator of the Canadian Biotechnology Action Network, also known as CBAN. CBAN brings together 16 groups to research, monitor and raise awareness about issues relating to genetic engineering in food and farming. CBAN is a project of the Makeway Charitable Society. Learn more at www.cban.ca